Digimon France

Just another WordPress.com weblog

Reprenons du début

leave a comment »

histor22

Les "Digital Monster"

Bien que l’on tende à penser le contraire, Digimon n’a pas débuté directement avec le dessin animé, mais a d’abord été une version des Virtual Pets (ou V-Pets) -similaires aux Tamagotchis-, appelée « Digital Monster » sortie le 26 Juin 1997 par Bandai, une version attendue par les lecteurs du Young Jump, magazine japonais, depuis le début de l’année, dans lequel le premier Digimon était montré. Cette sortie survient aussi deux mois après l’introduction du concept des Digimon qui les définit tels des monstres digitaux vivant dans le réseau. Le possesseur a donc pour mission de dresser un bébé Digimon jusqu’à le faire évoluer et ensuite le faire combattre avec d’autres monstres digitaux, ce qui est une première pour un V-Pet. Le même été est publié C’mon Digimon, un manga one shot mettant en scène Abe Makoto, un écolier japonais ayant un Greymon pour Digital Monster -très différent de celui qu’on connaît- et Kamon Kentarou, son camarade de classe à qui il persuade par la ruse de dresser un Digimon qu’il appellera Bun. Du à l’écrasante popularité qui s’ensuivit des Digimon, une deuxième sortie de « Digital Monster » a lieu en novembre 1997 en quatre autres couleurs, suivie de la mise en vente d’une deuxième version en décembre.

cmon-digimon

Abe et Kamon

digimon-f
Digital Monster Ver. S: Digimon Tamers

L’année qui suit connaît quant à elle une effervescence de produits dérivés. D’abord avec la sortie le 23 septembre du jeu vidéo “Digital Monster Ver. S: Digimon Tamers” sur Wonderswan, au gameplay similaire aux V-Pets, mais d’une plus haute résolution graphique et permettant de dresser plusieurs Digimon à la fois. Puis à partir du 21 novembre commence à paraître dans le mensuel V-Jump le manga “Digimon Adventure V-Tamer 01″, qui sera le plus long de la franchise à ce jour et le plus populaire. C’est d’ailleurs ce manga qui introduit le personnage de Yagami Taichi que vous connaissez tous et un petit Gabumon plus survolté que la version animée.

Digimon World

Digimon World

Sort ensuite le 28 Janvier 1999 au Japon uniquement un deuxième jeu vidéo, il s’agit du fameux “Digimon World”, jouable sur Playstation : un jeune garçon y est envoyé au Digital World par le biais de son V-pet. Commençant son périple avec au choix un Agumon ou un Gabumon, il devra explorer File Island pour capturer des Digimon sauvages tout en dressant de nouveaux Digimon Partners.Ce n’est que deux mois plus tard que sort dans les salles le court-métrage Digimon Adventure, précisément le samedi 6 mars 1999. Dans ce film, le personnage de Taichi du V-Jump a un âge beaucoup plus jeune et est accompagné de sa petite soeur Hikari, étant donc un bébé. Les deux enfants réceptionnent de leur ordinateur un œuf qui éclora puis évoluera petit à petit jusqu’à devenir Greymon.

vtamer

Taichi, Gabu et Zero, de manga V-Tamers

Le lendemain, donc le dimanche 7 mars 1999 à neuf heures est diffusé le premier épisode de la série animée Digimon Adventure sur Fuji-TV. Les lecteurs du V-Jump retrouvent Taichi au quasi même design que celui de la bande dessinée, accompagné de six autres personnages humains inédits, qui sont envoyés en plein camp de vacances à File Island. Ils y retrouveront comme Digimon Partners tous ceux que le public aura pu avoir avec le jeu vidéo « Digimon World », à l’exception de Gomamon qui n’y figurait pas. Mais bien qu’étant la dernière forme de produit dérivé adopté, cette série animé deviendra contre toutes attentes le segment le plus célèbre de l’univers Digimon et responsable de la majorité de sa popularité.

forearth00951

Digimon Adventure

Même après la fin de la série, la case horaire de la chaîne sera toujours occupée par Digimon et cela pour une durée de trois ans, en passant au relais une suite : Digimon Adventure 02 (2000) dont l’histoire se situe trois ans après la première, puis deux séries dérivés : Digimon Tamers (2001) et Digimon Frontier (2002). Chacune des séries connaîtra la sortie de films plus ou moins longs, et de disques de bande son témoignant d’un univers musical unique dont Takanori Arisawa, Wada Kouji, AiM, Miyazaki Ayumi et Ohta Michihiko dressent glorieusement les rennes.

Wada Kouji est responsable de la quasi-totalité des génériques des séries animées.

Wada Kouji est responsable de la quasi-totalité des génériques des séries animées.

Le début des années 2000 propulsera Digimon sur une échelle planétaire et créera une forte base de fans, bien que les critiques ne l’accuse de copier le concept des Pokémon qui précèdera son succès dans tous les pays. Mais le succès bouillonnant se stoppera nettement à partir de 2003, dû en partie à l’arrêt des séries animés le 30 mars ainsi que du manga V-Tamers 01 le 21 Août. La franchise tente un retour début 2005 avec le téléfilm en images de synthèses, Digital Monster X-Evolution, et la sortie immédiate ensuite de Digimon World 4 qui baigne dans le même univers. L’animé revient ensuite en force avec la nouvelle série Digimon Savers en 2006, précédée par un nouveau manga dans le V-Jump : Digimon Next qui finira en 2008.

digimonsavers1

Digimon Savers

Publicités

Written by weregarurumon91

mars 3, 2009 à 7:21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :